La transition vers le travail nomade accélérée par le confinement
La transition vers le travail nomade accélérée par le confinement La transition vers le travail nomade accélérée par le confinement

La transition vers le travail nomade accélérée par le confinement

Domiciliation professionnelle
Le 18/06/2020

Dans la capitale de l’Europe, BURO Club se devait d’offrir à ses clients une réactivité et une efficacité sans faille pour les aider à gérer le confinement dû à la crise sanitaire de la Covid-19. Le gérant du centre d’affaires BURO Club Strasbourg Meinau, Julien Ravix, détaille les mesures prises dans son centre pour que tous ses membres aient pu revenir sereinement travailler à leurs projets.

Grâce à quelles mesures avez-vous convaincu tous vos clients de revenir au centre d’affaires ?

En effet, nos clients ont commencé à revenir dès la première semaine post-confinement, et tous étaient là dès la deuxième. Pour faciliter leur retour, nous leur avons offert un kit sanitaire comprenant des masques, du gel hydroalcoolique et des lingettes désinfectantes pour le poste de travail. L’accueil a été doté de vitres en plexiglas. L’équipe de BURO Club porte des masques et nous en proposons à l’arrivée des clients de nos membres.

En relation avec le réseau BURO Club, nous avons réfléchi à ces mesures pour édicter une base, que chaque centre d’affaires a ensuite repris à son compte pour l’adapter. Le réseau BURO Club nous a également mis en contact avec des fournisseurs de matériel, d’équipement sanitaire et de sécurité. Ici nous avons accentué notamment l’entretien des locaux. Le ménage est fait tous les soirs et les parties communes (poignées de porte, zone imprimante, machine à café…) sont désinfectées plusieurs fois par jour ou disposent de lingettes pour être nettoyées à chaque usage.

Comme nous étions en zone rouge, les enfants ne pouvaient pas retourner à l’école. C’est pourquoi nous avions également mis gracieusement à disposition de nos membres qui sont parents une salle de réunion dans laquelle leurs enfants pouvaient faire leur devoir et s’occuper.

Quels services se sont révélés particulièrement avantageux pendant le confinement, et après ?

Dès le début de la crise sanitaire, nous avons cessé la location de salle de réunion et d’espace de coworking pour des raisons évidentes. Les bureaux équipés ont été, sur ce point, avantageux, puisqu’ils représentent moins d’exposition. Les clients de locaux privatifs ont pu continuer à venir.

Afin de diminuer l’inconvénient pour nos autres membres, nous avons redoublé d’efforts au niveau de nos prestations digitales : transfert de courrier dématérialisé ou à prix coutant pour nos domiciliés, contrôle d’accès sans contact avec nos équipes, etc. Nous avons d’ailleurs découvert qu’en l’absence de café et restaurant, de nouveaux clients louent désormais chez nous un bureau pour leur rendez-vous d’affaires. Gérée à distance et dotée d’un accès 24h/24 et 7j/7, notre offre leur permet d’être en totale autonomie.

Qu’avez-vous pu constater d’autres dans la façon de travailler de vos clients ?

Notre centre d’affaires fait beaucoup d’efforts sur la dématérialisation et l’autonomie. Le confinement nous a obligé à accélérer la transition, et à convaincre tout le monde, y compris nos membres qui n’étaient pas encore passés à ce mode plus nomade. Ils ont opéré la bascule vers le télétravail !

Actualités
Contact