Clermont-Ferrand réussit à l’export international
Clermont-Ferrand réussit à l’export international Clermont-Ferrand réussit à l’export international

Clermont-Ferrand réussit à l’export international

Location de bureaux équipés
Le 18/05/2020

Irréductibles gaulois, les Françaises et les Français se hissent à la septième place des imports-exports mondiaux. Si le jacobinisme à la française centralise le pouvoir administratif et financier dans la capitale, il ne faut pas oublier que des industries de provinces se portent extrêmement bien. Cette tendance s’observe notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, et tout particulièrement à Clermont-Ferrand, où nos centres d’affaires BURO Club accueillent ou louent des bureaux à de nombreux chefs d’entreprises industrielles à succès.

Clermont-Ferrand en quelques chiffres

La ville de Clermont-Ferrand est l’association historique de deux villes rivales aux XVIIe siècle, Clermont et Montferrand. Aujourd’hui chef-lieu du département du Puy-de-Dôme en Auvergne-Rhône-Alpes, la ville accueille près de 290 000 habitants pour une superficie de 300 km².

Le siège de la firme Michelin, leader mondial du pneumatique, s’y trouve et représente le premier employeur de la région. À ce propos, le chef-lieu abrite plus de 54 % des entreprises du département et la majorité de la population, ce qui explique le poids important des services dans l’économie, malgré la présence de ces grandes industries.

C’est ainsi que le Puy-de-Dôme apparaît comme un département propice au développement économique. D’ailleurs, la stratégie de reconquête industrielle nationale y a créé trois « Territoires d'industrie » : Riom Vichy, Thiers Ambert Montbrison, et Issoire Brioude.

Un succès à l’export international

En 2019, l’export a représenté plus de 3,5 milliards d’euros depuis le département. Déjà en 2014, on pouvait souligner que 400 sociétés de la métropole avaient déclaré des exportations dans leur chiffre d’affaires. Ce chiffre dénotait déjà de la volonté des chefs d’entreprises locales de se développer en conquérant de nouveaux marchés internationaux.

Un marché dominé par une poignée d’entreprises

93 % des flux sont en fait partagés par les dix plus grosses entreprises de la région. Parmi elles, on retrouve évidemment Michelin mais aussi des laboratoires pharmaceutiques ou Luxfer, une société de métallurgie. D’ailleurs, les chiffres témoignent des activités principales qui font le succès à l’export de la région :

  • pharmaceutiques : 810 millions d’euros soit 22,9 % des parts totales.
  • produits métallurgiques et produits métalliques : 745 millions d’euros (21 %)
  • produits en caoutchouc et en plastique, produits minéraux divers : 525 millions d’euros (14,8 %)

Une clientèle presque quasiment européenne

Les cinq premiers clients sont presque tous européens, avec l’Allemagne en tête qui représente plus de 534 millions de chiffres soit 15,1 % des parts totales d’exportations. Néanmoins les États-Unis se retrouvent juste derrière, en deuxième position, devant l’Espagne, le Royaume-Uni et l’Italie.

Actualités
Contact