Actualités BURO Club
Le 03/10/2017

Tourisme international : Paris a passé un bel été

En ce début d’automne, il semblerait que Paris soit de belle humeur. La capitale a en effet vécu un été riche en fréquentation, ce qui a confirmé son attractivité et clairement fait du bien à l’économie. Si vous cherchez à profiter de l’aura positive qui plane sur la capitale française en souhaitant domicilier votre société à Paris ou y louer des bureaux, c’est peut-être le moment de vous lancer. Le grand Paris vous vous tend les bras.

Pour ceux qui ne le savent pas, le Grand Paris sera, à terme, une grande agglomération, incluant plusieurs banlieues alentours. Comment ? En construisant un métro, en rocade, autour de Paris. De nouvelles lignes desserviront des zones mal reliées entre elles et permettraient le développement économique de ces lieux. Certes, il faudra patienter jusqu’à 2022 pour grimper dans la première rame du supermétro, mais cela enthousiasme déjà la population nationale et internationale.

Activité en hausse

L’Observatoire économique du tourisme parisien met nettement en avant une reprise de l’activité. On recense notamment deux millions d’arrivées au mois de mai, soit une croissance de 6,1 % du volume de touristes hébergés dans les hôtels du Grand Paris. On revient à un niveau comparable à celui de mai 2015. Les arrivées nationales continuent leur progression – elle est de + 3,7 % par rapport à mai 2016 et de + 4,4 % par rapport à mai 2015. Les arrivées étrangères, elles, enregistrent des performances plus modérées, de l’ordre de + 8,4 % par rapport à mai 2016, ce qui représente  -3,0 % par rapport à 2015.

Au cours des cinq premiers mois de l’année, on remarque que les volumes de fréquentation sont exceptionnels. Au cours des dix dernières années, on note un double record avec le volume des arrivées étrangères (4,4 millions) ; ainsi que celui des nuitées d’affaires qui atteint 10,2 millions (53,9 % des nuitées hôtelières du Grand Paris en 2017). En revanche, bien que le tourisme de loisirs enregistre une reprise significative (+18,6 % de nuitées par rapport à 2016), il ne retrouve pas encore le niveau record de 2014 (-21,9 %).

  • Paris entreprises
<
>