Actualités BURO Club
Le 30/03/2018

Les indépendants gagnent du terrain en Île-de-France

En 2017, la création d’entreprise a connu une belle progression, notamment en Île-de-France qui enregistre une hausse significative de 10,1 %. Pour répondre à cette alternative économique croissante, BURO Club propose aux TPE et à tous les indépendants domiciliés à Paris des solutions adaptées à la spécificité de leur statut. Pratiques et modulables, les offres de location de bureau et de domiciliation s’accompagnent de services complémentaires à la carte. Avec cinq centres d’affaires répartis aux quatre coins de la capitale, le réseau BURO Club entend asseoir son engagement auprès des entreprises afin de répondre à une demande toujours plus croissante.

Le succès grandissant des micro-entreprises

Ils sont aujourd’hui près de 2,8 millions à exercer des professions libérales, gérer des commerces, des exploitations agricoles ou diriger des industries. Les indépendants - ou non-salariés - sont de plus en plus nombreux en France. La simplification du régime de micro-entrepreneur en 2016 a probablement sa part de responsabilité dans cette nouvelle tendance qui semble faire ses preuves au fil du temps. Après deux années consécutives de baisse, plus de 241 000 nouvelles micro-entreprises ont été immatriculées en France en 2017.

Un modèle économique au croisement des mutations

L’émergence de ce nouveau modèle économique fait écho à différents types de mutations culturelles et conjoncturelles. Le monde du travail est mouvant, il ne cesse d’évoluer pour s’adapter à une nouvelle génération d’entrepreneurs qui révolutionne le rapport au travail. Le marché du web y est pour beaucoup dans ces bouleversements car il a relancé la dynamique économique et contribué à booster la création d’entreprises indépendantes.

Être indépendant à Paris, ça rapporte !

D’après l’Insee, la répartition des salaires des indépendants sur le territoire français ne serait pas homogène. Les revenus moyens des non-salariés parisiens atteignent 3 700 euros lorsqu’ils ne sont que de 1 750 euros dans le département des Hautes-Alpes. Une disparité qui s’explique de trois manières :

  • Le nombre d’indépendants par département : plus ils sont nombreux moins les salaires sont élevés.
  • La conjoncture économique locale.
  • Les secteurs d’activités plus ou moins variables en fonction des régions ; les plus lucratifs étant ceux de la santé, du service aux entreprises et du transport.

Vous l’aurez compris, avant de vous lancer dans l’univers fascinant de l’entrepreneuriat, mieux vaut étudier la dynamique économique propre aux régions et à chaque secteur d’activité. Pour louer un bureau à Paris et partout en France, faites appel au premier réseau de centres d’affaires indépendants. Des solutions flexibles et adaptées à vos problématiques vous y attendent !

  • Les indépendants gagnent du terrain en Île-de-France
<
>