Actualités BURO Club
Le 07/03/2015

Le ‘Best Of’ des tribulations du travailleur mobile en 2015 : la loi de Murphy vue par BURO Club !

Depuis 1992, BURO Club a accueilli plusieurs dizaines de milliers de clients dans ses espaces de travail. Grâce au premier réseau de centres d’affaires indépendants en France, les travailleurs mobiles peuvent travailler dans les conditions de travail optimisées des centres d’affaires BURO Club, par la location d'un bureau permanent, d'une salle de réunion ou d'un espace coworking. 

Chaque jour, les équipes BURO Club sont ‘sur leur pont’ afin de choyer nos clients qui peuvent ainsi se  consacrer à leurs affaires l’esprit libre. Pourtant, il faut bien reconnaitre que la vie d’un travailleur mobile n’est pas simple de nos jours : transports parfois difficiles ou  temps de trajets importants sont devenus des facteurs de stress. 

Les moyens de transports sont plus nombreux que jamais, les villes auparavant éloignées sont désormais facilement accessibles mais paradoxalement, un voyage professionnel s’apparente malheureusement trop souvent à la loi de Murphy, souvent décrite comme la loi de « l’emm….maximum » !!

Parce qu’il est bon de sourire et de se détendre de temps en temps, Il était temps que BURO Club publie un ‘best of’ des pires tribulations et situations étranges vécues par les travailleurs  mobiles quand ils sont en déplacement. Vous êtes prêt ? C’est parti ! Tout ce que vous lirez est tiré d’expériences vécues.....et relatées par nos fidèles clients. Voici un petit recueil de la loi de Murphy vue par BURO Club… Bienvenue dans un monde du voyage parfois impitoyable :

Situation 1 : « Le vol XX est retardé de 2h suite à l’arrivée tardive de l’appareil…. ». Qui n’a jamais entendu cette annonce ? Sauf qu’après réflexion, on nage dans le surréalisme. Oseriez-vous dire à votre patron que vous êtes en retard suite à l’arrivée tardive de votre propre personne ? On vous conseille d’essayer, juste pour voir la réaction de votre manager....

Situation 2 : toujours à l’aéroport et entendu récemment : « Tout passager manquant à l’appel se verra débarqué du vol ainsi que ses bagages ». Bon, en étant logique, s’il est « manquant », le personnel aura du mal à débarquer un homme invisible…… No comment.

Situation 3 : le passage à la sécurité des aéroports est bien souvent surprenant même pour le voyageur régulier, pourtant habitué aux procédures du type ‘on enlève les ceintures’, ‘on enlève les chaussures’, ‘on enlève les portables des valises’, ‘on met les liquides dans un petit plastique’, ‘on enlève sa montre’, ‘on présente sa carte d’embarquement’ etc….etc….etc…. Bien entendu, ces procédures sont pour notre bien et notre sécurité mais on ne peut s’empêcher de sourire quand, son tour arrivant, toutes ces questions de sécurité arrivent en rafale. Avez-vous déjà essayé d’enlever une ceinture et quasiment en même temps  présenter une carte d’embarquement à l’agent de sécurité ou bien tenté d’enlever votre Ipad de la housse en même temps que mettre à part vos produits liquide dans un petit sac en plastique ? Seul un passager nommé Shiva pourrait le faire et c’est pourtant ce qu’on voit tous les jours. Stress garanti......

Situation 4 : Quand vous êtes en retard pour prendre un avion, votre porte d’embarquement est souvent la porte la plus éloignée après la sécurité. Dommage, vous auriez bien eu besoin d’une porte proche afin de ne pas stresser encore plus. Lors de votre prochain voyage, retenez bien cette situation 4 et vous verrez qu’elle s’applique bien souvent….

Situation 5 : A contrario, quand vous êtes en avance, votre porte est souvent la numéro 1 ou 2, la plus proche après avoir passé la sécurité. Dommage, vous allez être obligé de tuer le temps.

Situation 6 : C’est souvent quand vous avez un appel important à émettre ou à recevoir sur votre téléphone mobile, à la gare ou à l’aéroport, que vous n’avez plus de batterie. Une course folle commence : sortir votre chargeur de votre bagage à main (quand vous n’avez pas eu la malchance de le mettre en bagage en soute), trouver une prise et …..attendre devant votre divin portable comme une mère poule le ferait devant un petit œuf prêt à éclore…. Très pratique.

Situation 7 : Ouf ! Vous voilà enfin dans votre avion et prêt à un repos bien mérité pour regagner votre ‘sweet home’. Sauf que la loi de Murphy s’applique bien souvent ici aussi. Alors que vous avez soigneusement réservé un siège hublot ou un siège couloir afin d’éviter de vous retrouver au milieu, une dame d’un âgé avancé vous demande gentiment d’accepter de prendre son siège du milieu…. Difficile de dire non …..et c’est parti pour un voyage coincé entre une dame âgé qui va vous raconter sa belle vie et un jeune cadre dynamique qui va s’étaler jusqu’à envahir votre espace vital. 

Situation 8 : Vous avez pu, quand même, vous asseoir côté hublot, prêt à vous relaxer avec un bon livre ou un petit sommeil réparateur ? C’était sans compter avec votre voisin qui, de la première à la dernière minute du vol va faire beaucoup de bruit : plusieurs appels téléphoniques bruyants avant que les portes de l’avion ne se ferment (si c’est un concurrent, vous saurez tout sur ces dernières affaires tellement la discrétion est absente), des discussions permanentes avec son voisin du moment, ….même les pages du journal qu’il lira sont tournées avec grand bruit (situation véridique !). Bref, il vous faudra attendre d’être arrivé chez vous pour avoir un repos mérité.

A bientôt pour un second volet de la loi de Murphy vue par BURO Club.

Enjoy Your Business

  • Loi Murphy vue par BURO Club
<
>