Actualités BURO Club
Le 17/03/2016

BURO Club et le développement durable

Premier réseau français de centres d’affaires indépendants, BURO Club s’engage ! Le spécialiste de la domiciliation d’entreprises et de la location de bureaux montre plus que jamais son intérêt pour la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE), une volonté de penser chaque action en fonction du développement durable.

Notion vaste que la responsabilité sociétale des entreprises, couramment désignée par ses initiales « RSE ». Toutefois, au sein de BURO Club, on est déjà bien renseigné sur le sujet. « La RSE, c’est l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leur activité et à leurs relations avec les parties prenantes. Cela concerne donc aussi bien les salariés, que les fournisseurs, ou les clients. », explique Pascal Cottin, attaché de direction au centre d’affaires Paris Vendôme. « Dans le cadre d’une activité professionnelle, on estime que le développement durable est ce qui répond aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs », poursuit le bras droit d’Alain Choppy, responsable du centre d’affaires de Vendôme. « J’ai récemment suivi une formation de chef de projet développement durable avec le groupe Cegos (leader international de la formation en continu) », indique-t-il.

Formé à la RSE

Pascal Cottin a bénéficié d’une formation qualifiante de soixante heures, réparties en trois grandes unités. La première permet aux stagiaires de découvrir ou d’asseoir leur savoir concernant les concepts et enjeux de la RSE. La deuxième vise à élaborer un plan d’action lié à cela au sein de l’entreprise, et ouvre la voie à la troisième et dernière partie de l’apprentissage, consacrée à la communication et à la valorisation de cette démarche. « J’ai réalisé un mémoire pour lequel j’ai présenté les grands principes de la RSE au Conseil d’administration de BURO Club. Le but de cet échange était de sensibiliser l’ensemble du réseau afin que l’on s’engage pleinement à respecter des considérations sociales et environnementales », précise-t-il.

La RSE s’incarne dans sept domaines, parmi lesquels quatre sont actuellement prioritaires pour BURO Club. Ils concernent les relations et conditions de travail (il s’agit de valoriser l’humain qu’est le salarié), l’environnement (la société contribue à préserver la planète), les bonnes pratiques des affaires (cela demande d’être un acteur loyal et responsable sur les marchés) et le respect des intérêts du client.

La RSE, une évolution naturelle

« Adopter une gouvernance responsable est une évidence à l’heure actuelle », souligne Pascal Cottin. Cela, pour plusieurs raisons. BURO Club a de grandes ambitions et ne cesse de se développer. Plus le réseau devient important et plus l’entourage qu’il impacte est grand. La société souhaite donc se fixer des engagements à base d’objectifs clairs et chiffrés. Cela passe notamment par la pérennisation de l’emploi, pour laquelle des CDD peuvent être proposés à la place de contrats en intérim, et d’autres CDD transformés en CDI. Mais cela passe aussi par l’optimisation des capacités et des connaissances en interne. « Sur ce point, nous possédions déjà un grand pôle de RSE sans le savoir avec la création de la BURO Club Académie », remarque Pascal Cottin.

Une majorité de grands comptes cherchent déjà à travailler prioritairement avec des partenaires qui respectent les principes de la RSE, car eux-mêmes les observent. Cet engagement représente donc un réel atout pour BURO Club, qui, en plus de fonctionner de manière plus éthique, sera en mesure de travailler avec davantage de grandes sociétés.

Paris Vendôme : centre témoin

Le centre d’affaires de Vendôme expérimente déjà certains engagements relatifs à l’environnement. « Nous avons signé un contrat de prestation avec La Poste intitulé Recy’go. C’est un service de collecte et de recyclage des papiers de bureau », explique Pascal Cottin, qui souhaite montrer l’exemple. « La Poste met à notre disposition des bacs de collecte que les postiers récupèrent une fois par semaine. Nous avons une trentaine de bureaux, chacun disposant d’un collecteur papier. Nous avons expliqué à tous nos clients le sens et le but de notre démarche à laquelle ils ont tous adhéré. Ce qu’il faut, c’est leur donner des moyens simples et pratiques de participer et ainsi de s’impliquer dans cette logique responsable que l’on peut satisfaire avec des gestes simples », détaille l’assistant de direction. En termes pécuniaires, BURO Club s’y retrouve. « À Vendôme, un contrat de domiciliation couvre pour nous les frais du service Recy’go, nous permettant ainsi de progresser dans notre respect du code de l’environnement. » Car d’après ledit code, le centre d’affaires est détenteur des déchets produits par ses clients, et a l’obligation de mettre en place le tri à la source. Désormais, en plus d’être responsable, BURO Club est engagé dans une dynamique porteuse pour l’avenir de la société au sens large.

  • RSE 1
  • RSE 2
  • RSE 3
<
>